Le voyage en scrapbooking numérique

vendredi, novembre 16, 2012 by admin

Suite à un voyage époustouflant au Sénégal, je voulais raconter mes vacances de façon originale. Bien souvent, les récits des séjours des autres sont assez rébarbatifs alors cette fois je voulais éblouir avec mes souvenirs. Fan de scrapbooking numérique je me suis donc attelée à cet exercice pour réaliser un merveilleux ouvrage.

Un tigre domestique lors de mon voyage

Un tigre domestique lors de mon voyage

Scanner les souvenirs de mon voyage

Il m’a tout d’abord fallu scanner tous mes tickets de bus, d’entrée aux divers lieux de visites, ainsi que, bien sûr, mon billet d’avion. Une fois l’ensemble de mes photos prises sur place transférées sur mon ordinateur je n’avais plus qu’à me mettre à la tâche.
Pour plus de simplicité, je préférais compter mes vacances dans l’ordre chronologie. Après un tri, je ne gardais que les photos qui me semblaient les plus réussies, car évidemment impossible de tout mettre sur le scrapbooking numérique.
Ainsi, je me suis mise à poser les photos les unes après les autres sur les pages, à choisir les couleurs afin de créer une coordonnée agréable à regarder. J’ai inséré des cadres aux photos d’animaux que j’avais prises avec les dessins adéquats. Il m’a semblé amusant de mettre comme des traces de pattes tout au long des pages comme pour suivre le même chemin que celui que j’avais emprunté.

Faire un focus sur les détails de mon voyage

Sur quelques pages je présentais l’hôtel ou j’avais séjourné durant la semaine. Afin de rendre plus compréhensible les images je créais des cadres dans lesquels j’expliquais le lieu et la vue qu’il y avait. Puis afin de raconter avec drôlerie ma balade délicate en chameau je plaçais, l’une prenant légèrement place sur l’autre, les deux photos que l’on avait prises de moi assise sur l’animal puis tombant. J’ajoutais une bouche rieuse dans le coin de la feuille suivie un « ha ha ha » autant colorés qu’une œuvre d’Andy Warhol. Je terminais ma création par les quelques clichés assez artistiques que j’avais pris au coucher du soleil, au bord de mer, en accentuant la douceur des images par des fonds plus pastels et sans fioritures. Car, faire du scrapbooking ne veut pas dire surcharger, parfois la simplicité a aussi du bon, tout dépend de ce que l’on veut mettre en avant.

C’est ce qui est plaisant avec le scrapbooking numérique, tout est possible, tout est faisable. J’ai pu réaliser le récit de vacances que je désirais et il a été largement apprécié par tous mes amis, qui envient mon périple !

Leave a Reply